From GAMEO
Jump to: navigation, search

Contents

En 1959, un rapport du Canada Inland Mission rédigé par Henry Warkentin reconnaissait la faible proportion de missionnaires évangéliques dans la province de Québec. Le rapport Warkentin arguait que la population québécoise francophone était fortement catholique et que les « vieilles » dénominations protestantes, anglophones, négligeaient habituellement l’évangélisation des Francophones. En juillet 1961, Warkentin et Ernest H. Dyck, un missionnaire rapatrié du Congo belge, alors en pleine révolution, firent un voyage exploratoire au Québec et déterminèrent que Saint-Jérôme, une rare ville où on permettait la diffusion d’émissions de radio évangéliques, serait le lieu choisi pour y amorcer une oeuvre des Frères Mennonites. Le Canada Inland Mission demanda ensuite à Ernest Dyck de s’y rendre en tant que missionnaire.

Ernest Dyck et sa famille arrivèrent à Saint-Jérôme le 10 août 1961, et firent la location d’une maison située au 11, rue Paul. Après avoir distribué de la littérature évangélique, fait connaissance avec la population des alentours et créé des liens avec d’autres missionnaires oeuvrant ailleurs dans la province, Ernest Dyck aménagea une pièce de la maison pour y tenir les études bibliques dominicales. Grâce à un don de l’Église des Frères Mennonites de Coaldale (Alberta), Ernest Dyck fit l’acquisition d’un piano et de chaises pliantes. Le premier service des Frères Mennonites au Québec eut lieu le 24 septembre 1961. Il y avait environ une soixantaine de personnes présentes, incluant les enfants. Parmi les membres d’origine, il y avait les familles Froment et Girard.

En juillet 1962, un autre couple venu des missions des Frères Mennonites au Congo belge, Clyde et Elizabeth Shannon, fut invité à oeuvrer à Sainte-Thérèse, à quelques kilomètres au sud de Saint-Jérôme. En 1963, on amorça la construction d’un bâtiment autonome pour les rassemblements de la jeune assemblée, au 7 rue Morand. Le 15 mars 1964, la nouvelle chapelle était inaugurée et en juin de la même année, un premier baptême y était tenu. C’était celui de David Franco, fils aîné d’une immigrante portugaise, Arminda Franco, arrivée au Québec en 1960. Entretemps, les Shannon quittèrent le groupe de Sainte-Thérèse pour rejoindre l’Église Mennonite de Joliette, incitant Ernest Dyck à le remplacer à Sainte-Thérèse.

En 1966, Don et Joan Balzer se joignirent à l’oeuvre des Frères Mennonites au Québec et devinrent le couple pastoral à Saint-Jérôme tandis qu’Ernest et Lydia Dyck prenaient en charge l’Église de Sainte-Thérèse, qui allait bientôt inaugurer son nouveau bâtiment (1967). À ce point, les deux églises comptaient ensemble une vingtaine de membres. L’Église de Saint-Jérôme, de même que celle de Sainte-Thérèse et bientôt celle de Saint-Laurent (1967), vivait des années de croissance en lien avec le contexte de la Révolution tranquille au Québec, mais en 1968, cependant, une crise conjugale chez les Balzer força leur départ et, éventuellement, leur séparation. Benjamin Dyck devint pasteur par intérim jusqu’à l’embauche de René et Elizabeth Hénault, un couple de missionnaires belges ayant auparavant oeuvré au Congo. Les Hénault y demeurèrent jusqu’en 1973, alors qu’une (fausse) accusation d’ordre sexuel causa la démission de René Hénault comme pasteur. Une grave crise et une division de l’Église résultèrent de cela.

En 1974, David Franco, le premier ouvrier issu des Frères Mennonites du Québec, auparavant pasteur de l’Église de Saint-Laurent, fut embauché comme pasteur à Saint-Jérôme. C’est sous sa gouverne que l’Église de Saint-Jérôme atteignit son plus haut total de membres, en 1981, avec 188 membres. Pendant ce temps, David Franco initia un groupe biblique maison à Saint-Donat (1976). Après huit ans de service, David Franco quitta toutefois l’année suivante pour implanter l’Église de Charlesbourg. C’est Ernest Dyck, revenant au Québec après une absence de deux ans, qui redevint pasteur dans la première église québécoise qu’il avait fondée vingt et un ans plus tôt. Cinq ans plus tard, en 1987, les Dyck était appelé à devenir le couple pastoral par intérim de l’Église de Sainte-Rose et quittait donc Saint-Jérôme. Ce fut André Bourque qui remplaça Ernest Dyck, de 1987 à 1998. En 1994, tandis que l’Église retrouvait une certaine croissance avec 122 membres, l’assemblée déménagea au 601, rue Lachaine.

Par la suite, plusieurs pasteurs se succédèrent (Jean-Calvin Kitata, Jacques Charbonneau et Daniel Genest) jusqu’à une importante division survenue en 2010. De nos jours, plusieurs autres églises évangéliques se trouvent à Saint-Jérôme et plusieurs anciens membres de l’Église des Frères Mennonites s’y sont dispersés. En 2010, l’Église chrétienne de Saint-Jérôme ne comptait plus que 49 membres qui se réunissaient désormais au 175, boulevard des Hauteurs. En mars 2014, l'Église a adopté le nom Clairière après avoir engagé comme pasteur Peter Brown,venu de la France en 2013.

Voir aussi Église Chrétienne de Saint-Jérôme (St. Jérôme, Quebec, Canada) (EN)

[edit] Bibliographie

Canadian Conference Yearbook (de 1961 à 2010)

Dyck, Ernest. Called to Witness. 2003.

Archives de l’AEFMQ, dossier « Église Saint-Jérôme », cartable « AEFMQ « 1969-1978 », cartable « historique ».

Entrevues filmées (contenues dans les archives de la SHMQ) :

  • Florimundo et Natalia Medeiros (Zacharie Leclair, juillet 2009)
  • David Franco (Z.L., juillet 2009)

[edit] Information additionnelle

Addresse : 67- 116e avenue, Saint-Jérôme, secteur Lafontaine, J7Y 1C5

Téléphone : (450) 848-1031

Affiliations religieuses :

Association des Églises des frères mennonites du Québec (1972- à présent)

Canadian Conference of Mennonite Brethren Churches (1964- à présent)

General Conference of Mennonite Brethren Churches (1964-2002)

[edit] Pasteurs

Années Pasteur
Ernest H. Dyck 1961-1966
Don Balzer 1966-1968
Benjamin Dyck 1968-1969
René Hénault 1969-1973
David Franco 1974-1982
Ernest H. Dyck 1982-1987
André Bourque 1987-1998
Jean-Calvin Kitata 1999-2002
Jacques Charbonneau 2002-2006
Daniel Genest 2008-2010
Stéphane Thériault 2010-2012
Peter Brown 2012-

[edit] Statistiques de membres

Année Membres
1966 20 (incluant le groupe de Sainte-Thérèse)
1977 46
1981 188
1987 81
1994 122
2010 49
2014 21


Author(s) Zacharie Leclair
Date Published 2 juillet, 2014


[edit] Cite This Article

MLA style

Leclair, Zacharie. "Église Chrétienne de Saint-Jérôme (Saint-Jérôme, Québec, Canada) (FR)." Global Anabaptist Mennonite Encyclopedia Online. 2 juillet, 2014. Web. 2 Oct 2014. http://gameo.org/index.php?title=%C3%89glise_Chr%C3%A9tienne_de_Saint-J%C3%A9r%C3%B4me_(Saint-J%C3%A9r%C3%B4me,_Qu%C3%A9bec,_Canada)_(FR)&oldid=123525.

APA style

Leclair, Zacharie. (2 juillet, 2014). Église Chrétienne de Saint-Jérôme (Saint-Jérôme, Québec, Canada) (FR). Global Anabaptist Mennonite Encyclopedia Online. Retrieved 2 October 2014, from http://gameo.org/index.php?title=%C3%89glise_Chr%C3%A9tienne_de_Saint-J%C3%A9r%C3%B4me_(Saint-J%C3%A9r%C3%B4me,_Qu%C3%A9bec,_Canada)_(FR)&oldid=123525.




©1996-2014 by the Global Anabaptist Mennonite Encyclopedia Online. All rights reserved.